PROMESSE D’UN JARDIN


d25dbbc8f6253a0f37e5474616697113

PROMESSE D’UN JARDIN

 

Tout ramassé, hors du sac, leur amour survit à la destruction de masse

la tige des fleurs du soleil rayonne

qu’on dirait un chant de vélo quand la robe arrivée aux épaules de la montée, montre la vigueur des cuisses

Le souffle en pédale sans faire sauter la chaîne

Le monde à part s’indique en ouvrant les chemins sans monnaie, une odeur de Givenchy dans les nymphéas qui fait le Jeu de Paume hardi comme la main de masseur dans la culotte mais sans le zouave laissé au maintien du pont

Quand viendra le Soi

pas d’inquiétude à avoir

il aura bien trouvé son Jardin.

 

N-L – 11/05/18

Maurane – Des graines d’immortelles


Maurane – Des graines d’immortelles

 

Des Graines D’Immortelles
 
Ce n’est plus la peine
Même plus la haine
Il n’y a plus de flamme
Plus de larme
Tout est à l’usure
Devenu trop doux
Pour que les choses durent
Entre nous

J’ai plus la patience
T’as plus la violence
On manque d’impatience
D’envie
La passion, souvent
Fait passer le temps
Mais le temps
La fait passer aussi

Qu’est-ce qui nous retient
Qui nous abîme?
Des manies, des riens
De routine
Si l’amour revient
Cet assassin
J’suis plus la victime
De ces crimes

Mais si les problèmes
Ont coupé nos ailes
C’est toujours la fuite du temps
On sème quand même
Des graines d’immortelles
Qu’on laisse au gré du vent

Tous les courants d’air
Cachent les mystères
Qui changent la poussière
En lumière
Nous, c’est la même chose
Ce s’ra autre chose
Comme la pluie, le vent
Le printemps
Depuis des millénaires
Dans l’univers
Tout revient vraiment
Tout le temps… 
Tout revient vraiment
Tout le temps.

Pourtant, m’aime avant que tu viennes chanter Nougaro à Cognac, j’avais compris que quoi qu’il advienne…
Mais à quoi bon…
Maurane
Te voilà devenue immortelle
N-L – 11/05/18

 

 

 

L’ILLUSIONNISTE ANNIVERSAIRE


cb049671e30c8ee19c30985f07f69c1d

L’ILLUSIONNISTE ANNIVERSAIRE

L’enfilade sans porte laisse le reflet de glace

un cri d’enfant sans voie avance à coups de poings

Où est ce livre où l’apaisement se tient ?

Les placards de l’indifférence regorgent de revendications

les murs en arrivent à sentir la honte les envahir

ëtre un incapable soixante-huitard ça vous nobilise la nullité, blasons, blasons, contre tout ce qui pourrait avoir du pour,  la dérision qui sauve les couilles qui manquent au père virtuel…

Niala-Loisobleu