HENNISSEMENTS


cheval-trait-breton1

 HENNISSEMENTS

Le galop emmène le murmure des faire dans la décroissance de la marche

des ricochets se crashent dans l’eau tarie

il ne fera plus soleil au cadran si l’heur entre dans l’ombre.

D’un doigt accroché au fil du temps,

des mots d’amour s’épincettent.

Le drap claque de la couleur du bruit que fait le ressac de deux corps s’écrasant l’un dans l’autre

Tandis que les premières montées d’odeur de paille fraîche font mouvement avec la levée du cheval, le chien ouvre la gueule et mord l’endormissement.

Niala-Loisobleu – 12 Avril 2018

14 réflexions sur “HENNISSEMENTS

  1. J’étais à peindre, étalé des dits doigts du commandements quand les formes me dirent: faisons l’amour pas le guère. J’ai retroussé la Manche et déboutonné la côte, tu devineras jamais: le ch’val s’est fait centaure !
    Merci Barbara

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s