DELPHYS – La Matrice


P1050584

DELPHYS – La Matrice

 YANTRA

 

Empli de la puissance du sens

de la plénitude du rejet, du retrait

le serpent raide traversé de sons

Étendu, vertical

simultanément dehors et dedans aux quatre

points cardinaux retiré

en l’infini pourtant
Universel soi en tous points reconjugué

A propos d’un ensemble de peintures tan triques.

Allié au souterrain, au sombre

là où la force d’ombre fonce avec fureur

bouche à bouche le noble et l’ignoble

Imperturbé

impénétré

au centre de l’espace axial

à l’écart des tourmenteuses

Descente dans l’aire réservée

Éliminé l’actuel, l’accidentel

la poussière de l’existentiel

éliminé l’attachement

aveugle à l’alténté

investi de grandeur

de silence

investi d’immatériel

du louche indéfini des puissances obscures

Force sans face

Matrice des formes et rempart contre les

formes
Dans l’espace un œil sans visage contemple d’un regard inaltérable sans fléchir, sans paupière

sans fatigue

Rappel à l’ordre
Appel au retour
Appel à abolir

Insignifiants, mille fois signifiants

des triangles

sans émotion, sans accent

que rien ne distingue

de minces triangles, sommet en bas

traversent de pareils triangles, sommet en haut

révélant à l’initié leur murmurant secret.

Des taches, des traits, ici, là

des figures impénétrables

Parlent de commencements, d’engagements,

au plus lointain stellaire peut-être.

Soutien du méditant

au centre un point

seulement un point

répondant au besoin des besoins

au besoin de l’essence

de l’essence des essences

au centre un point

rappelle, sans trahir.

Moyeu des arrivées
Rose des vents de l’Esprit
Cercles de l’omniprésente conjonction mâle-femelle
Labyrinthes où s’insinuent et serpentent les impératives hampes de l’alphabet de la langue des dieux

Principe sans discours,

Principe de tout principe

Retour au
Principe

renvoyant à un niveau au-delà

toujours sur la vibration de l’Unique

à tout accordé en profondeur

en intime conjonction

embrassant,

en efforts pour plus largement encore embrasser

Le nuage d’être se condense

se replie

Cosmos-Univers

cosmos de l’univers du « soi »

Grasse, pesante, paysanne, la matérialité

mais un fil la relie

un fil par l’étrange à l’illimité la relie

fil de rappel

où le vide même est rattaché où la totalité est rattachée où le temps et l’espace indivis sont rattachés et l’Œuf originel flottant sur les vagues
de l’Informe est rattaché

où la création et la dissolution

et l’intériorité est rattachée

et le diamant de sa propre méditation

Savoir.
Savoir participant

Immensifiante illumination où tout avec tout

entre en résonance contemplé.
Réuni

Géométrie au-delà des géométries,

Lignes, comme des radiations ralenties,

insistantes, clairvoyantes

chargées d’occulte

Dessin pour retour en absolu

Dessin-destin

 

Henri Michaux

 

P1050579

Delphys- La Matrice

2018 – Niala

Acrylique s/Canson, encadré s/verre 40×50

 

3 réflexions sur “DELPHYS – La Matrice

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s