Le Grand Passage


376875

 

Le Grand Passage

 

Rassemblés, le vent nous haleine

j’entends de tes bronches l’odeur de tes lèvres

 

Le fond de ta main

moule la mienne

 

A bout de souffle la poussière

cherchera de quoi la satisfaire

 

Nos pierres n’ont pas dit leur dernier mot

celle qui vient a le ventre palpitant d’un nouveau sang

 

Niala-Loisobleu – 30 Décembre 2017

 

13 réflexions sur “Le Grand Passage

  1. De ce sang neuf je fais mon breuvage pour m’enivrer aux promesses de l’an à naitre…
    Mon vœu le plus chaire serait d’enfin rencontrer ce poète qui illumine ma pensée et à barbouillé de bleu toute ma vie 💙
    Je t’aime toi 💙

    Aimé par 1 personne

  2. On rentrait tout en hâte pour faire place au nouvel emphytrion. Les accessoiristes arrosaient la fleur du chat peau pour l’entendre glisser entre les jambes du nouveau millésime. Un jour Céleste ❤️🦋❤️

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s