RAYURES AU PARQUET


RAYURES AU PARQUET

Tête en l’erre

tétant bas

desseins plats

la Dame de Coeur chavire, chavire.

Sombre le bateau-tango

quand le bandonéon lui avale le roulis des hanches

avec les pas de l’accroche-coeur.

Tangue le décolleté de la robe fendue où baille au fond de l’estuaire

l’épave de la boule du plafond.

Niala-Loisobleu – 12 Juin 2017

 

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s