ATELIER & MURMURES 2


img_1417

ATELIER & MURMURES 2

Esquisse dans le noir à la craie bleue, seconde station

 

Rien ne se perdrait, tout chercherait seulement à gagner sa place. Comme mon Autre je ne suis qu’une des pièces d’un puzzle différencié. M’aime image  mais avec autre clef de voûte.

Un fleuve coule, des oiseaux attrapent les fétus de notre jeu de cubes, par moments éblouis par des phares non cartographiés, le cap fait toupie.

Assiette au beurre, auto-tamponneuse, putain v’là l’train fantôme qui balade au tunnel.. Grrrrr, un gros toro noir court au train, faudra vite retrouver le fil.

Ariane, Ariane !

Par-dessus une altitude à couper le souffle, un roi fou exhibe son nid d’aigle. Aire viciée ? La princesse dort dans ses serres. Fleurs du mal ? Aura-ce servi à quelque chose que j’allume mes offrandes avant de les déposer sur le fil de l’eau ? Rien n’est moins sûr. Et bing v’là de nouveau la question qui repasse  en boucle devant le miroir où Janus tient Narcisse par le reflet douteux de l’identité. Dans les pommes, la Montagne Ste-Victoire revient à elle. J’accuse dit l’Emile à Paul qui chamboule les convenances de l’Art Officiel sévissant depuis des siècles. Voici Les Baux. Je te présente Orphée dit Cocteau à sa Belle Bête. Le Surréalisme me mue définitivement, Eluard m’a appris à cracher sur Avidadollars. Gala restera une salope devant l’aura de Nusch. Ô Boris, Léo, Jean, Jacques, Tonton Georges et les Autres où êtes-vous ? Il faut que j’Ecluse, Barbara et Coluche ont dit Tchao Pantin.

Salut mon Paname, je tire la révérence à la vie bourgeoise c’est fini énini, voici la bohème grand saut dans le vide, bonjour l’Artiste !

Accusé levez-vous…

J’ai été mal jugé.

Je plaide innocent. Pauvre con.

La liste des peines n’étant pas exhaustive, il faut s’attendre au pire. Rien ne dit que tout serment prêté immunise contre le parjure. La Garenne portait le n° 13 Bis. De quoi laisser la superstition choisir elle-même le niveau du litre qu’elle veut. Achève-t-on une signature manquant sur un tableau ? Oui, je l’affirme.

Noël me déglace à trembler de froid en recrépitant le feu dans ma longue cheminée…

Niala-Loisobleu – 23 Décembre 2016

8 réflexions sur “ATELIER & MURMURES 2

  1. Pierrot et Colombine m’ont emmené derrière les arbres de l’horizon. Il y avait des tableaux de Gauguin dans les couleurs des femmes tenant des enfants dans leurs seins. Que de vagues tenaient le rire en flottaison. D’un seul coup j’entendis les Marquises, pas étonnant je rêvais de Brel, Madame lit !

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s